Porrentruy

Capitale économique de l'Ajoie, Porrentruy est avec Delémont et Saint-Ursanne une des trois cités historiques du Jura. C'est une ville chargée d'histoire, qui constitue une étape obligatoire de toute visite du Jura.



Porrentruy

Capitale économique de l'Ajoie, Porrentruy est avec Delémont et Saint-Ursanne une des trois cités historiques du Jura. Dépendant jadis de l'Evêché de Bâle, elle devint en 1527 la résidence des Princes-Evêques lorsque la Réforme les fit fuir de la grande ville des bords du Rhin.

C'est une ville chargée d'histoire, avec de nombreux témoins du passé: le château, les églises St-Pierre et St-Germain, le collège St-Charles, la pittoresque vieille ville avec ses bâtiments gothiques, baroques et néo-classiques. Une étape obligatoire de toute visite du Jura!

La période des princes-évêques constitua un âge d'or pour la ville mais pris fin en 1792, lorsque la Révolution française inspira les corporations locales, aboutissant à des émeutes et à l'intervention des armées révolutionnaires. Porrentruy fit alors partie de la très éphémère République Rauracienne, annexée en 1793 par la France pour devenir le Département du Mont-Terrible, qui choisit l'ancienne cité des princes-évêques pour chef-lieu.

La suite de l'histoire fut tout aussi mouvementée: la région française de Montbéliard fut rattachée au Département du Mont-Terrible en 1797 puis, par la volonté de Bonaparte, tout ce territoire fut rattaché au Haut-Rhin en 1800, avec Colmar pour chef-lieu.

Et c'est en 1815, par décision du Congrès de Vienne, que l'Ajoie et le reste du Jura sont attribués à la Suisse. Mais pas en tant que nouveau canton confédéré: le Jura est offert au canton de Berne pour compenser sa perte du Pays de Vaud et de la Haute-Argovie... L'histoire suisse est une affaire bien compliquée!

Le peuple jurassien, francophone et d'esprit frondeur, ne pouvait bien sûr pas accepter d'être phagocyté par un canton germanophone et centralisateur: en 1917 est constitué un «Comité pour la création d'un canton du Jura» et ce n'est qu'en 1978 que ce canton est officiellement créé, mais amputé de tout son territoire du sud.

Une histoire sans fin: à l'automne 2013, de nouvelles votations détermineront si d'autres districts francophones demeureront dans le giron bernois ou seront intégrés au «nouveau» canton vieux de 35 ans...
ADRESSE DE CONTACTLIENS UTILES 
APP STORENos applis sont seulement disponibles pour iOS. Toutes nos excuses aux utilisateurs Android, nous vous aimons aussi!
Ce guide présente davantage de lieux dans la même région, découvrez-les!
© fusions.ch 1988-2017
All rights reserved for all countries